Actualits

Les « entretiens Centraliens Supélec », ou comment envisager l’Ingénieur de demain !

Article du 02/11/2011 par SMBG

« Le meilleur moyen d’être citoyen en France, c’est d’être entrepreneur » concluait Hervé BIAUSSER, Directeur de Centrale Paris, à l’occasion de la clôture des troisièmes « Entretiens Centraliens Supélec » du 13 Octobre 2011, focalisés cette année autour des thématiques de l’entrepreneuriat et de la notion de citoyenneté au cœur du métier d’ingénieur.

                Organisés dans les Salons de l’UIC à Paris, ces entretiens ont offert aux étudiants des deux prestigieuses écoles d’ingénieurs l’opportunité de rencontrer des professionnels du monde de l’entreprise,  de réels entrepreneurs mais aussi des anciens élèves afin de profiter de divers retours d’expérience. Une dimension internationale était à signaler avec l’intervention en « visio-conférence » d’entrepreneurs français installés respectivement dans la baie de San Francisco et à Shanghai.

                Au cours de deux didactiques, les différents orateurs ont tenu à faire savoir l’importance d’intégrer une dimension managériale à leur cursus et ont notamment salué les initiatives de Supélec et de l’Ecole Centrale de Paris en la matière. Ont notamment été évoqués la « filière entrepreneur » de l’Ecole Centrale de Paris, permettant aux étudiants de bénéficier d’une première expérience dans le domaine de la création d’entreprise, et le succès du « Parcours entreprenariat » de Supélec. De sérieuses pistes pour Ian CHERABIER, étudiant en 1ère année à l’ECP : « Je me posais certaines questions sur l’opportunité de réaliser un parcours entrepreneurial, j’ai été séduit et rassuré par la clarté des réponses qui m’ont été fournies. Les intervenants, bien que professionnels, se sont montrés pédagogiques dans leurs propos ». Et sur l’aspect citoyen de l’Ingénieur-Entrepreneur, Ian se dit « heureux de constater que le côté humain est valorisé au moins tout autant que l’aspect financier ». En effet, l’investissement et l’épanouissement personnel dans l’ingénierie sont des critères fondamentaux sur lesquels l’insistance a été de mise durant toute la rencontre.

                Ainsi, « l’ingénieur/entrepreneur/citoyen », est bel et bien la vision tripartite de la fonction partagée du métier partagée aux 4 coins du globe. Les opportunités d’entreprendre dans la « baie » et l’implication politique des ingénieurs en Chine ont été soulignées. Ainsi les élèves ingénieurs sont largement invités à ne surtout pas hésiter à s’ouvrir à l’international. D’ailleurs, les investisseurs de la « Silicon Valley » sont en manque d’ingénieurs et sont particulièrement sensibles aux profils français… Avis aux intéressés…

Partagez cet article

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?