Actualits

La Licence « Gestionnaire d’Affaires Immobilières » de l’ESPI : Une richesse de profils pour de nombreux débouchés

Article du 14/09/2012 par SMBG

Souvent méconnu, le secteur immobilier recouvre pourtant de nombreux métiers et opportunités de carrières passionnantes. Qu’ils soient juridiques, commerciaux, techniques ou managériaux, la diversité des débouchés auxquels ils mènent nécessite une formation complète et pluridisciplinaire.

En pôle position dans le Classement SMBG des Meilleures Formations en Immobilier, le titre certifié niveau II  « Gestionnaire d’Affaires Immobilières » (Bac +3) est un cursus se réalisant en trois ans. Accessible après le Bac (obligatoire), il est désormais possible de suivre ces enseignements sur trois campus en France, Paris, Nantes, mais aussi sur Marseille avec l’ouverture de son école « ESPI Méditerranée » au début du mois de septembre. En quadrillant ainsi le territoire, ses cursus s’imposent et accompagnent localement les étudiants et les professionnels du milieu tout en répondant efficacement aux besoins locaux.

Entretien avec Xavier Boulet, Directeur de l’Ecole Supérieure des Professions Immobilières.

SMBG : Quels sont les profils privilégiés pour intégrer la Licence de l’ESPI ?

Xavier Boulet : Nous recevons principalement des étudiants issus de la filière ES. C’est surtout la cohérence du projet professionnel  du candidat qui prime, ainsi que son intérêt pour les métiers de l’immobilier. S’orienter vers ce secteur ne doit pas se faire par  défaut. Notre formation est différente des BTS professions immobilières, notre pédagogie étant différente : celle d’une école d’applications, par nature spécialisée.

 

SMBG : Les bacheliers littéraires peuvent-ils facilement s’intégrer à ce programme ?

Xavier Boulet : Pour intégrer l’Espi, l’étudiant doit  posséder un bon niveau de français, une orthographe irréprochable. De ce fait, les littéraires ont tout à fait leur place parmi nous. De plus, les bacheliers issus de la filière L ont naturellement des aptitudes à structurer leur pensée, à s’exprimer aussi bien à l’écrit qu’oralement. Quoi qu’il en soit, la richesse de notre école est aussi liée … à  la richesse des profils étudiants, leur diversité.

SMBG : Est-il possible de rejoindre ce programme à Bac +2 ?

Xavier Boulet : Il existe effectivement deux passerelles pour les étudiants à Bac +2, pour intégrer notre 3e année de premier cycle. Le candidat doit  pouvoir justifier d’un socle déjà solide de connaissances. A ce titre, ont leur place, par exemple, les élèves issus d’un DUT techniques de commercialisation ou d’une Licence de droit. Ils sont reçus dans le cadre d’un cursus adapté de plus de 520 heures de cours, qui comprend l’intégration des compétences de base.

Ceux provenant d’un BTS Professions immobilières viendront compléter leur formation – 3e année approfondie – dans le cadre d’une année complémentaire  pour eux.

Ces étudiants bénéficient déjà d’un bon niveau et de connaissances, notre obligation étant en effet de les emmener encore plus loin.


SMBG : Cette Licence prépare-t-elle à la poursuite d’études ?

Xavier Boulet : On peut effectivement poursuivre par notre cursus Bac +5 même si le marché offre des perspectives d’embauche soutenues dès la fin de 3e année. Les marchés sont en attente de professionnels formés et déjà efficaces. Certains métiers dans la transaction immobilière, la gestion locative ou encore la  gestion ont déjà, avec notre titre certifié niveau II, la garantie d’une main d’œuvre formée et efficace.

Ce titre permet l’obtention de la carte professionnelle (Loi Hoguet) et la perspective de monter soi-même son affaire. Néanmoins, au vu de la responsabilité juridique engagée, nous recommandons à nos étudiants d’attendre  quelques années avant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

La poursuite d’études à l’ESPI est ensuite possible, avec l’école des mastères professionnels ESPI.

Les étudiants se spécialisent alors, s’orientant ainsi vers un des 80 métiers de l’immobilier d’entreprise, que ce soit dans la promotion immobilière,  la maîtrise d’ouvrage public,  la gestion de patrimoine, l’analyse financière, la direction immobilière, l’expertise ou la commercialisation…

 

SMBG : Professionnalisez-vous vos étudiants dès votre titre Bac +3 ?

Xavier Boulet : Pour valider chacune de ses années d’études, l’étudiant doit en effet obligatoirement effectuer  un stage de 2 à 3 mois ; il a même la possibilité de prolonger son stage. Nous encourageons d’ailleurs nos étudiants  à effectuer des missions variées dans des entreprises différentes. Le stage fait l’objet d’une évaluation systématique par le tuteur dans l’entreprise, qui est portée sous la forme d’une note au bulletin de fin d’année.

Ceci est rendu possible par la proximité du groupe ESPI avec le monde immobilier et ses nombreux partenaires.

La professionnalisation à l’ESPI passe aussi par des mises en situations diverses, visant à développer l’aisance et l’adaptabilité de l’étudiant. La réalisation d’un mémoire chaque année, sa soutenance en fin de cycle en est un exemple.

 

SMBG : L’immobilier est un secteur particulièrement concerné par l’international. Comment y sont préparés vos élèves ?

Xavier Boulet : Les étudiants que nous formons peuvent être amenés  à évoluer au sein de structures internationales au cours de leur carrière, ou à être en contact avec des clients venus de l’étranger. Il est inscrit dans le programme des cours la préparation au test TOEIC dès la 3e année du premier cycle avec l’objectif affiché de 605 points à ce test.

Les « summer camps ESPI », véritables sessions d’immersions d’un à trois mois, sont organisées durant l’été. Les étudiants de l’ESPI qui le souhaitent peuvent suivre ces programmes  organisés sur le campus d’ESPI Maroc, à Birmingham ou à Bristol (Angleterre).

Partagez cet article

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?