Actualits

Quelques conseils pour trouver un logement

Article du 20/09/2012 par SMBG

 Le début des études rime souvent avec le début d’une certaine indépendance. Que l’on soit plus ou moins loin du foyer familial, posséder son propre « chez-soi » fait pleinement partie de la vie étudiante. Il met à l’épreuve vos qualités d’organisation, votre motivation (surtout pour les universitaires !) et votre sens des responsabilités.

Mais « chercher » et « trouver » son appart n’est pas une partie de plaisir. Le ratio chambres universitaires/étudiants est faible et vous tous n’y aurez pas une place. Voici donc nos conseils pour vous épauler dans ce véritable défi.

 

•             Les résidences du CROUS

Attention, elles sont destinées en priorité aux étudiants boursiers. En Province, elles sont accessibles dès la 1re année après le Bac, tandis qu’en Ile-de-France, elles sont réservées aux étudiants inscrits en licence et au-delà (les places sont chères). Les logements du CROUS donnent droit à l’ALS (Allocation de Logement Social) ou à l’APL (Aide Personnalisée au Logement) : pensez à vous renseigner auprès de votre Caisse d’Allocations Familiales (www.caf.fr).

Voici un aperçu rapide des solutions de logement « abordables » à votre disposition, lorsque vous n’êtes pas locataire d’une résidence propre à une école ou d’un campus.

Notez deux types de résidences :

-              Les résidences traditionnelles : chambres meublées (lit, bureau, armoire, lavabo) de 10 m². Les sanitaires et la cuisine sont collectifs. Attention, certaines ont été rénovées : on y a ajouté des kitchenettes. Prix minimum 120 €, bail donnant droit aux ALS.

-              Les résidences dites « conventionnées » (beaucoup plus modernes) : chambres, T1, T1bis, T2 ou T3 meublés, avec cuisine et sanitaires incorporés. Prix minimum 170 €, bail donnant droit aux APL.

 

•             Les locations par petites annonces

Les CROUS mettent à votre disposition des listings de propositions de locations venant de particuliers (chambres, studios, appartements). Ce service propose des modèles de bail, un choix d’assurances à prix modéré et des conseils pour prévenir les litiges éventuels. A consulter en ligne sur les sites de votre CROUS (cf. adresses ci-dessus).

Autre centre d’informations : le CIDJ à Paris (www.cidj.asso.fr). Vous y trouvez beaucoup de petites annonces d’étudiants (prix abordables) et des propositions de collocations.

Quelques sites Internet : www.pap.fr ; www.fnaim.fr, www.seloger.com.

 

•             La colocation

Depuis qu’amitié se conjugue avec intimité, cette alternative est très à la mode. On partage ses repas, sa lessive ou la facture Internet en plus d’un espace confortable… et on ne se sent pas seul. Essayez de faire figurer tous vos noms sur le bail (pour avoir droit aux APL). En cas de départ d’un des colocataires, n’oubliez pas de faire modifier le bail.

Quelques sites Internet : www.colocation.fr ; www.kel-koloc.com ; www.infologement.org ; www.easycoloc.com.

 

 

•             Les immeubles HLM

Les HLM (Habitations à Loyer Modéré) sont réservés aux personnes disposant de faibles ressources. Pour en bénéficier, vous devez déposer votre candidature auprès des organismes HLM de votre département ou de votre mairie, qui transmettra votre demande.

 

•             Les foyers de jeunes travailleurs 

A l’origine, ils ont été conçus pour accueillir des salariés entre 18 et 30 ans, de nationalité française ou étrangère. Cependant, de plus en plus d’étudiants en difficulté financière et de stagiaires y ont recours. Certains peuvent accueillir des couples ou des jeunes avec enfants.


 


Partagez cet article

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?