Actualits

Pourquoi pas… le management du sport ?

Article du 21/09/2012 par SMBG

 L’Euro de football, le Tour de France, les Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres… Quelle que soit l’image que l’on en ait, il était difficile d’échapper à l’univers sportif cet été, aussi bien dans les médias que dans les conversations entre amis. Autrefois considérée comme simple loisir, la sphère du sport est devenue une véritable industrie réclamant de plus en plus de personnes formées et compétentes.

Pour David Huron, responsable de la filière Management du Sport de l’IAE de Nice, « le sport est en voie de professionnalisation à tout niveau que ce soit à celui des entreprises, des clubs, des fédérations ou encore des collectivités territoriales. » Tant par le nombre de structures concernées que par la diversité des postes, le sport offre des garanties de débouchés valorisantes et variées. Cet engouement, constaté depuis maintenant plusieurs années, n’a pas été affecté par la crise. David Huron précise que « le domaine reste attractif, au niveau des offres et des demandes. »

L’IAE de Nice est leader du Classement SMBG des Meilleures Formation Licence/Bachelors en Sport. Le directeur de sa filière Management du Sport (ancien IUP) distingue précisément trois familles de débouchés en plus de la création d’entreprise.

Le premier d’entre eux englobe le monde du sport professionnel et/ou amateur. Aujourd’hui, les fédérations, les associations, les clubs recrutent de jeunes diplômés, compétents en matière de gestion, de conduite de projet, de marketing, capables d’apporter une plus-value notable, notamment dans leur domaine de spécialité. Pour David Huron, « des postes sont créés par les étudiants qui durant leur stage savent se rendre indispensables. » Il précise : «  l’an dernier, nous avons eu un étudiant recruté par le Nice Hockey Côte d’Azur, club professionnel vice-champion de France de D1. Il a effectué durant son stage une mission de recherche de partenariats, en concrétisant plusieurs  avec des acteurs économiques de la région. Le club l’a donc embauché. »

Un autre groupe de métiers concerne ceux de la distribution. De grandes marques n’hésitent pas à recruter les étudiants issus des filières du management du sport, pour des postes plus modestes dans un premier temps, avec toutefois des perspectives d’évolution remarquables. Certaines de ces sociétés ont la particularité de faire avancer leurs employés très vite et l’on peut en moins d’une dizaine d’années se retrouver à la tête d’un magasin de sport, ou bien chef de produit pour une grande marque sportive.

La troisième et dernière famille de débouché ciblée demeure l’événementiel sportif. « Que cela soit dans le cadre d’une société organisatrice d’événements (Amaury Sport Organisation) ou d’une collectivité territoriale, l’événementiel réclame également des collaborateurs compétents dans le domaine d’application du sport. » Les mairies ou les établissements publics de coopération intercommunale sont en effet de plus en plus à l’origine de l’organisation d’événements et visent à professionnaliser et développer leurs départements dédiés. Ce genre d’événements accueille ponctuellement bénévoles et stagiaires dans le cadre de sa mise en place. De premières expériences dans ces domaines sauront valoriser votre CV, la cohérence de votre cursus et vous permettra de tisser votre réseau…

Contrairement à certaines idées reçues, les domaines du management du sport ne sont pas ouverts aux seuls étudiants provenant des filières STAPS. « Si certains d’entre eux intègrent le Master Management du Sport suite à leur Licence » nous confie David Huron « une grande partie d’entre eux proviennent d’IUT GEA, Technique de commercialisation, info-com…  Les profils sont divers. Il y a également des élèves de BTS MUC. Le plus important est d’avoir la fibre sportive et un véritable intérêt pour la matière et ne pas oublier que nous proposons un programme de management appliqué au sport, et non l’inverse ! »

L’intérêt pour la matière est essentiel. Ces formations réclament un investissement plein. Les étudiants n’ayant jamais approché la gestion se verront proposer la plupart du temps une remise à niveau. Ceux qui au contraire maîtrisent les bases du management devront acquérir les méthodes d’application à l’univers des athlètes et l’utilisation des outils en place.

Alors, à vos marques… Prêt...

 


Partagez cet article

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?