Financer ses études

Avant toute chose, n’oubliez pas que l’interlocuteur privilégié des étudiants en matière de vie pratique sont les Centres Régionaux des Œuvres Universitaires et Scolaires (on trouve un CROUS par académie). Pour avoir accès à leurs services, il suffit que votre établissement soit public ou reconnu par l’état. 

Les CROUS ont trois missions principales : 

- La restauration des étudiants 

- Les bourses pour vous aider à assumer le coût de vos études 

- Le logement des étudiants (résidences, listings de chambres dispos…) 

Astuce : Le dossier social étudiant du CROUS. Pour obtenir bourses et logement, il faut remplir le plus tôt possible votre DSE en ligne, sur le site du CROUS de votre académie d’origine. Le plus tôt possible, c’est-à-dire entre janvier et avril, pour l’année suivante. Ceci vaut pour tous les élèves de terminale, et ce, même si vous n’êtes pas sûr d’obtenir votre Bac. Le site pour remplir votre DES : www.messervices.etudiant.gouv.fr

Cependant, ils s’occupent aussi de l’emploi (petites annonces), de la culture (soutien financier à vos projets, animation sur les campus et les RU, etc.), du sport, de la médecine préventive ou encore de l’accueil des étudiants étrangers, etc.  

Les bourses gérées par le CROUS

• Les bourses sur critères sociaux 

Ces bourses sont calculées sur des critères personnels (ex : pupille de la nation), des critères familiaux (nombre de frères et sœur, relevé d’imposition des parents, revenu inférieur à 33 100 €/an) et des critères géographiques (éloignement du domicile familial). Cette bourse, comprenant 8 échelons dont les montants varient de 1 042 à 5736 euros par an, est attribuée pour dix mois. L’échelon 0 permet simplement d’être exonéré des droits d’inscription à la fac et des frais de sécurité sociale. 

La procédure : entre le 15 janvier et le 15 mai précédant la rentrée, remplissez votre Dossier Social Etudiant (DES) sur le site Internet du CROUS de votre académie d’origine. 

Durant l’année universitaire 2020-2021, le CROUS a créé 750 000 étudiants ont bénéficié de bourses sur critères sociaux, soit 4% de plus que l’année précédente. Les étudiants originaires d’outremer ont de plus, depuis quatre ans, la possibilité de maintenir leur bourse pendant les grandes vacances.

• Les bourses de mérite

Partout en France, elles sont attribuées par les CROUS aux étudiants éligibles à une bourse sur critères sociaux et qui ont obtenu une mention « Très Bien » au Bac. Attention, d’autres critères spécifiques pour les obtenir dépendent des CROUS, renseignez-vous. En Île-de-France, le Conseil Régional complète ces bourses d’État par un dispositif propre : les bourses « Coup de pouce ». Les critères d’éligibilité sont les mêmes (critères sociaux, mention TB) ; la demande doit être adressée au CROUS de votre académie. Ces bourses régionales sont cumulables avec les bourses sur critères sociaux, mais pas avec les bourses au mérite de l’État. Le montant varie selon votre échelon CROUS. 

• Les bourses de service public 

Elles sont destinées aux étudiants qui préparent un concours externe de la catégorie A (dans un IEP, un IPAG, un CPAG, une Prep’ENA…) et sont accordées sur critères pédagogiques (bons résultats). Il vous faut déposer un dossier auprès du CROUS (renseignez-vous sur la date limite de dépôt). Les bourses de service public s’élèvent à environ 2 600 € par an. 

Attention : il faut être nécessairement inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur d’état ou reconnu par l’état pour bénéficier des services d’aide du CROUS.  

 

 

• Les bourses à la mobilité 

Il existe des bourses, également gérées par le CROUS, qui correspondent à la prise en charge partielle de vos frais de transport vers l’étranger. On les obtient sous certaines conditions particulières : effectuer un stage obligatoire, inclus dans les études en cours, et pour une durée minimum de 1 mois. Montant en fonction de la destination (environ 400 €/mois). À signaler : si vous entamez des études dans n’importe quel pays du Conseil de l’Europe, il est possible d’obtenir une bourse selon les mêmes conditions que pour les études en France. Renseignez-vous auprès de votre CROUS.

Les autres bourses à la mobilité

En dehors du CROUS, on ne compte plus les institutions locales (communes), territoriales (départements, régions), nationales et internationales (Union européenne) qui vous aident à partir à l’étranger pendant vos études, au moins pour quelques mois (stage, échange universitaire). En règle générale, le plus simple est de passer par le service international de votre établissement, qui centralise tous les dispositifs possibles… à commencer par les siens. Voici quelques exemples de financement à négocier avec les responsables du service. 

• Les bourses de la Région 

En Île-de-France, les étudiants de certains BTS, des IUT, des universités, du l’IEP et de l’INALCO peuvent bénéficier de la bourse à la mobilité de la région, en cas de départ en stage à l’étranger. Elle est accordée sur critères pédagogiques. Le montant varie selon la région (jusqu’à 400 € par mois). 

• Les bourses du Département 

Chaque département attribue ces bourses selon ses critères propres. Attention, renseignez-vous bien auprès du vôtre car tous ne le font pas ! 

•             Les bourses de l’AFDET (Association Française du Développement des Enseignements Techniques) sont gérées par le Rectorat. Elles s’adressent spécifiquement aux étudiants inscrits en BTS, qui effectuent un stage en langue étrangère, dans une entreprise de l’Union européenne. Elles sont accordées sur critères pédagogiques. Montant : environ 460 €. 

• Les bourses européennes 

L’Union européenne a mis en place un système de soutien très efficace à la mobilité des étudiants. Les plus célèbres : Erasmus pour les échanges universitaires, Leonardo pour les stages. Montants : quelques centaines d’euros. L’Allemagne dispose également d’un système de bourse destiné aux étudiants étrangers : la DAAD octroie 750 € par mois aux étudiants français, sous certaines conditions. Renseignements techniques sur www.socrates-leonardo.fr, www.daad.de.

 

Quelques allocations et aides ponctuelles 

• Les allocations d’études de vos universités : elles sont accordées aux étudiants n’ayant pas droit aux bourses sur critères sociaux et ne disposant pas non plus d’autres sources de revenus (rupture familiale, sous conditions). Contactez le service social de votre université

• Le FSU (Fond de Solidarité Universitaire) : il permet d’accorder ponctuellement des allocations aux étudiants rencontrant de grandes difficultés matérielles. Renseignez-vous auprès des assistantes sociales du CROUS, qui peuvent vous aider à constituer votre dossier. 

• Le « Passeport Mobilité » : les étudiants originaires des DOM et des TOM peuvent bénéficier du remboursement de leur billet d’avion. Cette aide est limitée à un voyage aller/retour par année universitaire, le départ se faisant depuis l’aéroport le plus proche de votre lieu d’études. Renseignez-vous auprès de votre CROUS ou de votre région. 

Profitez du prêt étudiant garanti par l’État, pouvant faire l'objet d'un remboursement différé : l’État se porte garant et vous remboursez qu’une fois vos études terminées.

Enfin, étudiez de près les aides proposées spécifiquement par vos collectivités territoriales : « 1 000 bourses pour 1 000 futurs enseignants » en Nord Picardie ; Bourses Régionales Québec en Aquitaine, Bourses pour des stages aux États-Unis pour la région Auvergne… Souvent, ces aides se rapportent à la mobilité internationale et existent pour encourager les étudiants à partir.

Désormais, certaines municipalités attribuent des bourses municipales qui peuvent venir en complément d’autres bourses. Quelques-unes proposent même un revenu minimum étudiant (RME) pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines d’euros (sur critères sociaux).

 

Les prêts étudiants

• Les prêts d’honneur 

Gérée par le CROUS, cette aide s’adresse aux étudiants remplissant les conditions suivantes : nationalité française, non boursier (sauf échelon 0), inscription dans un établissement d’enseignement supérieur reconnu par l’état. Le dossier est à retirer et à déposer auprès du secrétariat de l’établissement, entre septembre et janvier. Le montant du prêt est variable selon la demande. Le montant annuel moyen est de 1 500 € et à rembourser sans intérêt dans les 10 années suivant l’obtention du dernier diplôme. Le prêt se fait en un seul versement.  

• Les banques

Les prêts sont accordés par les banques selon des critères d’éligibilité très sévères. Les banques sont en général très exigeantes quant aux garanties que vous apportez (à commencer par la solvabilité des personnes qui vous soutiennent). Renseignez-vous attentivement sur les taux d’intérêts qu’elles pratiquent, négociez soigneusement le timing de votre remboursement.

Les résidences du CROUS

Attention, elles sont destinées en priorité aux étudiants boursiers. En Province, elles sont accessibles dès la 1re année après le Bac, tandis qu’en Île-de-France, elles sont réservées aux étudiants inscrits en licence et au-delà mais les places sont difficiles d’accès. Les logements du CROUS donnent droit à l’ALS (Allocation de Logement Social) ou à l’APL (Aide Personnalisée au Logement) : pensez à vous renseigner auprès de votre Caisse d’Allocations Familiales (www.caf.fr). 

Le CROUS met également à disposition des étudiants la solution Bed and Crous (https://www.bedandcrous.com/) pour les étudiants souhaitant se loger au sein d’une résidence universitaire sur des courtes ou moyennes durées. Le séjour doit durer une nuit minimum à 1 mois maximum. Cette initiative du CROUS peut être une solution pour un étudiant à la recherche d’un logement ou qui souhaite partir en week-end dans différentes villes et se loger à un prix abordable.

Voici un aperçu rapide des solutions de logement « abordables » à votre disposition, lorsque vous n’êtes pas locataire d’une résidence propre à une école ou d’un campus. 

 Aujourd’hui les solutions pour se loger sont multiples :

- Les résidences traditionnelles : chambres meublées (lit, bureau, armoire, lavabo) de 10 m². Les sanitaires et la cuisine sont collectifs. Attention, certaines ont été rénovées : on y a ajouté des kitchenettes. Prix minimum 120 €, bail donnant droit aux ALS.  La procédure pour le DSE : entre le 5 janvier et le 30 avril précédant la rentrée, remplissez votre Dossier Social étudiant (DSE) sur le site Internet du CROUS de votre académie d’origine. Environ 2 semaines après votre connexion, vous recevez un dossier à domicile, à renvoyer très rapidement avec une liste de pièces à fournir.  

- Les résidences dites « conventionnées » (beaucoup plus modernes) : chambres, T1, T1bis, T2 ou T3 meublés, avec cuisine et sanitaires incorporés. Prix minimum 170 €, bail donnant droit aux APL. Des exemples de résidences étudiantes :  Nexity Studéa (https://www.nexity-studea.com/) ; Studefi (https://www.studefi.fr/main.php#mapLegend) ; Stud’City (https://www.studcity.fr/aref/) ; Youfirst Campus (https://campus.youfirst.co/fr)

- Les résidences étudiantes prises en charge par des bailleurs sociaux : studios semi-meublés comprenant cuisine et sanitaire. Ces logements proposent un loyer modéré et sont souvent réservés aux étudiants boursiers, toutefois n’hésitez pas à vous renseigner auprès des bailleurs pour connaître toutes les modalités d’admission dans ces résidences. Des exemples de bailleurs sociaux : Heneo, Arpej

Les locations par petites annonces

Les CROUS mettent à votre disposition la liste de propositions de locations venant de particuliers (chambres, studios, appartements) sur le site Lokaviz (https://www.lokaviz.fr/home/index/n:250). Ce service propose des modèles de bail, un choix d’assurances à prix modéré et des conseils pour prévenir les litiges éventuels. À consulter en ligne sur les sites de votre CROUS. 

Autre centre d'information : le CIDJ à Paris (www.cidj.fr). Vous y trouvez beaucoup de petites annonces d’étudiants (à prix abordables) et des propositions de collocations. Quelques sites Internet : www.pap.fr ; www.fnaim.fr ; www.seloger.com.

La colocation 

Depuis que l'amitié se conjugue avec intimité, cette alternative est très à la mode. On partage ses repas, sa lessive ou la facture Internet en plus d’un espace confortable… et on ne se sent pas seul. Essayez de faire figurer tous vos noms sur le bail (pour avoir droit aux APL). En cas de départ d’un des colocataires, n’oubliez pas de faire modifier le bail. Quelques sites Internet : www.colocation.fr ; www.kel-koloc.com ; www.infologement.org ; www.easycoloc.com.

La colocation intergénérationnelle est une alternative qui gagne en popularité chez les étudiants. Le concept ? Un étudiant occupe une chambre chez une personne âgée et peut utiliser tous les espaces communs contre un loyer peu élevé comparé aux logements sur le marché. Au sein de la colocation, l’étudiant est indépendant, toutefois il est invité à rendre des petits services à son hôte comme faire des courses régulièrement pour lui, passer du temps avec lui afin de favoriser les échanges intergénérationnels. Plusieurs sociétés proposent cette initiative : Xenia (https://www.xenia-cohabitation.com/), Cohabilis (https://www.cohabilis.org/)

Les immeubles HLM 

Les HLM (Habitations à Loyer Modéré) sont réservés aux personnes disposant de faibles ressources. Pour en bénéficier, vous devez déposer votre candidature auprès de s organismes HLM de votre département ou de votre mairie, qui transmettra votre demande. 

Les foyers de jeunes travailleurs

À l’origine, ils ont été conçus pour accueillir des salariés entre 18 et 30 ans, de nationalité française ou étrangère. Cependant, de plus en plus d’étudiants en difficulté financière et de stagiaires y ont recours. Certains peuvent accueillir des couples ou des jeunes avec enfants.

 

Astuce : LOCA-PASS, le bon plan pour vos avances de loyers et vos cautions solidaires. L’Union d’économie Sociale pour le Logement (UESL) a lancé la formule LOCA-PASS, accessible à tous les moins de 30 ans. Elle vous permet d’obtenir un prêt à 0 % pour payer votre dépôt de garantie au moment de la signature de votre bail et d’avoir la caution solidaire nécessaire : vous remboursez un peu chaque mois et plus besoin de demander à votre grand-tante de se porter garante.

Un site pour tout savoir : www.actionlogement.fr/l-avance-loca-pass

 

Disparition du régime étudiant de sécurité sociale

Depuis le 31 aout 2019, les étudiants n’ont plus aucune démarche à faire lors de leur inscription administrative. Jusqu’alors, chaque étudiant devait choisir un centre de gestion de Sécurité Sociale qui était géré par une mutuelle étudiante : la LMDE, ou le réseau Emevia.

Aujourd’hui la disparition de ce régime permet aux étudiants de percevoir les remboursements de frais de santé sans discontinuité de dossier entre le lieu de résidence et la ville des études. Ils relèveront désormais du régime classique de leurs parents ou de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

Si vous vous inscrivez pour la première fois dans un établissement supérieur et que vous êtes français, vous serez automatiquement affiliés à un régime obligatoire d’assurance maladie, celui de vos parents ou tuteurs légaux – peu importe leur régime.

Aucune démarche n’est nécessaire, mais vous pouvez déjà vous créer un compte sur ameli.fr pour suivre et percevoir vos remboursements futurs. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.ameli.fr.

Stagiaire/alternant

En tant que stagiaire, c’est la gratification qui détermine la participation et l’affiliation aux régimes de sécurité sociale. En alternance, vous relevez du régime général de sécurité sociale. Cette réforme n’aura donc pas d’impact.

En cas de séjour à l’étranger sur le territoire d’un pays membre de l’Union européenne, pensez à demander votre Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) à la caisse d’assurance maladie dont vous dépendez. Celle-ci vous permet l’accès aux soins, sans démarche préalable auprès de l’institution concernée du lieu de séjour.

N’oubliez pas qu’il est très important de souscrire à une sécurité étudiante afin d’être remboursé lors de vos consultations médicales ou autre frais de santé occasionnels. De plus en plus d’étudiants renoncent aux soins, alors il est nécessaire que vous soyez bien informés afin d’enrayer ce phénomène !

L’alimentation diffère en fonction des étapes de la vie (enfance, adolescence, âge adulte). Souvent, nous oublions qu’une bonne nutrition est fondamentale et importante pour notre santé et notre bien-être.

Fréquemment, avec les activités de la journée (les cours, le travail, le déplacement en métro ou en voiture...) notre rythme alimentaire est altéré et les aliments consommés sont mal choisis et ne contiennent pas forcement les nutriments essentiels dont notre corps a besoin (par exemple, les carences en calcium peuvent provoquer un manque de concentration).

Bonne nourriture, mauvaise nourriture ? Le plus important à savoir est qu’une alimentation monotone et pauvre en fruits et légumes peut entraîner un risque de déficiences en vitamines. De bonnes habitudes alimentaires depuis le plus jeune âge et de bonnes pratiques nutritionnelles pendant toute votre vie vous aideront à résister aux maladies. Les pathologies liées à une mauvaise nutrition (anorexie, boulimie, obésité, etc.) peuvent altérer votre rythme d’études ! Outre ces dangers, il ne faut pas oublier les pièges comme l’alcool et la cigarette. L’abus d’alcool entraîne des risques à court terme, particulièrement chez les jeunes : accidents de la route, violences, malaises, rapports sexuels non protégés. Sur le plan nutritionnel, l’alcool peut aussi avoir des conséquences, telle la prise de poids, et augmenter le risque de nombreuses pathologies, dont les cancers.

Une bonne alimentation et une activité physique régulière (marche à pied, jogging, natation, sport en général), sont essentielles au bien-être.

 

Des concours en lien avec l’alimentation

Le Prix « TROPHELIA » (www.trophelia.fr)

Créé avec l’appui de l’Association de coordination technique pour l’industrie agro-alimentaire (Actia) et le Technopôle régional d’Avignon (Agroparc), Trophélia est né en 2000 de l’idée originale de l’Institut supérieur d’enseignement au management agro-alimentaire (ISEMA) de la CCI d’Avignon et de Vaucluse. Ce concours national a pour objet la création, la mise en oeuvre et le développement de produits alimentaires nouveaux par des équipes d’étudiants de formations supérieures scientifiques et commerciales.

Les prix « Alimentation et Santé » de l’Institut DANONE (www.institutdanone.org)

Depuis 1998, l’Institut Danone propose de soutenir financièrement sur une période de 2 ans des équipes de chercheurs travaillant sur un thème scientifique. Dotés de 15 000 € chacun, les Prix « Alimentation et Santé » sont destinés à promouvoir la recherche et soutenir de jeunes chercheurs en nutrition humaine (dans ses aspects cliniques, biologiques, sociologiques ou psychologiques).

 

Vos repères de consommation

Fruits et Légumes Au moins 5 par jour (soit environ 400 à 500 gr en tout) - à chaque repas et en cas de petits creux
- crus, cuits, nature ou préparés
- frais, surgelés ou en conserve
Pain, céréales, pommes de terre et légumes secs A chaque repas et selon l’appétit - favoriser les aliments céréaliers complets ou le pain bis
- privilégier la variété
Lait et produits laitiers (yaourts, fromages) 3 par jour - privilégier la variété
- privilégier les fromages les plus riches en calcium, le moins gras et les moins salés
Viandes et volailles, produites de la pêche et oeufs 1 à 2 fois par jour - en quantité inférieure à l’accompagnement
- viandes : privilégier la variété des espèces et les morceaux les moins gras
- poisson : au moins 2 fois par semaine
Matières grasses ajoutées Limiter la consommation - privilégier les matières grasses végétales (huiles d’olive, de colza…)
- favoriser la variété
- limiter les graisses d’origine animale (beurre, crème…)
Produits sucrés Limiter la consommation - attention aux boissons sucrées
- attention aux aliments gras et sucrés à la fois (pâtisseries, crèmes desserts, chocolat, glaces…)
Boissons De l’eau à volonté - au cours et en dehors des repas
- limiter les boissons sucrées (privilégier les boissons light)
- boissons alcoolisées : ne pas dépasser, par jour, 2 verres de vin (de 10 cl) pour les femmes et 3 pour les hommes. 2 verres de vin sont équivalents à 2 demis de bière ou 6 cl d’alcool fort.
Sel Limiter la consommation - préférer le sel iodé
- ne pas resaler avant de goûter
- réduire l’ajout de sel dans les eaux de cuisson
- limiter les fromages et les charcuteries les plus salés et les produits apéritifs salés
Activité physique Au moins l’équivalent d’une demie heure de marche rapide par jour - à intégrer dans la vie quotidienne (marcher, monter les escaliers, faire du vélo…)

Tableau extrait du guide alimentaire La santé vient en mangeant – le guide alimentaire pour tous réalisé par le ministère de la Santé et de la Protection Sociale, le ministère de l’Agriculture, de l’alimentation et de la pêche et des affaires rurales, l’Assurance maladie, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments et l’Institut de veille sanitaire. Consultable sur le site Internet : www.inpes.sante.fr.

La Journée Défense et Citoyenneté

Si le service militaire n’est plus obligatoire en France, depuis la fin 1998, garçons et filles de 18 ans doivent passer par la JDC (Journée Défense et Citoyenneté, ex. JAPD). Chaque année, ce sont environ 800 000 jeunes gens qui sont ainsi convoqués sur plus de 250 sites en Métropole et Outre-Mer.

- 45 jours avant votre JDC, vous recevez une convocation de la part de votre Bureau ou Centre du Service National (BSN ou CSN). Si la date indiquée ne vous convient pas, contactez l’organisme dans les 15 jours afin d’obtenir le choix entre deux autres dates ;

- 10 jours avant la date retenue pour votre JDC, vous recevez l’ordre de convocation sur lequel figure le détail de la journée ainsi qu’un bon de transport SNCF ;

- Si vous ne vous présentez pas le jour de la JDC, aucun certificat de participation ne vous sera délivré. Ce certificat est obligatoire pour passer des examens et concours soumis au contrôle de l’autorité publique (permis de conduire, baccalauréat, brevet...), vous devez régulariser votre situation avant l’âge de 25 ans. Toutes les informations sur www.defense.gouv.fr, rubrique « Ma JDC ».

La carte d’identité

Depuis le 1er janvier 2009, la carte d’identité est payante si elle est renouvelée suite à un vol ou une perte. En cas de renouvellement pour expiration ou changement d’état civil, ou pour la création de la première carte, elle reste gratuite. Auprès de votre mairie :

- Carte à renouveler ou à modifier : apporter la carte en question, 2 photos d’identité récentes, un justificatif de domicile de moins de 3 mois (original + photocopie) ;

- Carte à créer : mêmes pièces (hors ancienne carte) et un extrait d’acte de naissance.

Le passeport électronique

Pièces à fournir : 2 photos d’identité, un justificatif de domicile, votre carte nationale d’identité en cours de validité, un extrait d’acte de naissance avec filiation, un justificatif de nationalité française (sauf si le demandeur est né en France et que l’un de ses parents au moins est né en France) et 86 € en timbres fiscaux.

Le Certificat de Nationalité Française

Auprès du ministère de la Justice : copie de votre acte de naissance et copie de l’acte de naissance de vos parents (ou l’un d’entre eux).

La carte d’électeur

Auprès de votre mairie : pièce d’identité et justificatif de domicile de moins de 3 mois (original + photocopie). Pour participer aux élections de l’année à venir, vous devez impérativement vous inscrire avant le 31 décembre.

Procuration de vote

Auprès d’un hôtel de police : votre pièce d’identité ; la pièce d’identité du mandataire ; formulaire fourni par l’établissement.

Le service civique

Depuis quelques années, les jeunes européens âgés de 16 à 25 ans ont la possibilité d’effectuer leur service civique. Cet engagement de 6 à 12 mois peut se faire dans des domaines divers comme le sport, l’environnement, la santé, etc. Une forme de volontariat qui se révèle un excellent guide pour l’avenir professionnel et inculque des valeurs fortes. www.service-civique.gouv.fr.

 

L’inscription à Pôle Emploi :

Il n’est pas toujours facile de trouver un travail lors de la fin de vos études ou entre deux années d’études. C’est pour cela que, dans ce cas, il est impératif de vous inscrire à Pôle Emploi.

Pour avoir droit aux allocations chômage, il est nécessaire d’avoir travaillé 4 mois sur les 28 derniers. Si vous étiez encore étudiants, cela n’est donc pas possible. Cependant, l’inscription peut être intéressante pour vous.

En effet, vous n’avez malheureusement plus le droit aux avantages que procure la carte étudiante. Cette inscription vous permettra de bénéficier de réductions pour des entrées au cinéma, à la piscine ou au musée… L’inscrit pourra également accéder à des programmes Eurodyssée ou le Service Civique et il aura également la possibilité de se faire financer une formation.

 

Caisse d’assurance maladie

Comme évoqué précédemment dans ce guide, l’étudiant est obligé de souscrire à la sécurité sociale étudiante. Quand il n’est plus dans le cycle supérieur, il faudra impérativement effectuer une inscription auprès de la caisse d’assurance maladie la plus proche de chez vous.

Plus d’informations sur le site de l’assurance maladie.

 

Mission Locale

Tous les jeunes ayant entre 16 et 25 ans peuvent s’inscrire à la mission locale. Ces organismes sont chargés d’aider les jeunes à résoudre l’ensemble des problèmes relatifs à l’insertion sociale et professionnelle.

C’est l’occasion pour certains jeunes de pouvoir bénéficier d’une aide financière pour les transports et les formations.

Plus de renseignements ici

 

APEC : Association pour l’emploi des Cadres

Le jeune diplômé de l’enseignement supérieur pourra également bénéficier des services de l’APEC lors de la recherche de son premier emploi.

L’APEC propose des conseils dans l’accompagnement, allant de l’aide ponctuelle au suivi régulier s’étalant sur plusieurs mois. Cela permettra de faire le point avec le jeune sur sa recherche d’emploi et de pouvoir l’orienter pour maximiser ses chances de réussite.

Plus d’infos sur le site de l’APEC : www.apec.fr

La vie d’étudiant n’est pas toujours facile, on le sait bien. Souvent, le budget peut parfois même être serré. Alors il est bien normal que ce statut procure quand même quelques avantages !

La carte étudiante : passeport vers les réductions    

Quand on parle des bons plans étudiants, on pense forcément à une chose : la carte étudiante ! C’est avec elle que vous, étudiants, allez pouvoir bénéficier d’avantages. La carte étudiante donne droit à des réductions sur différentes offres : pour la nourriture, on peut citer les hamburgers ou desserts gratuits dans les fast-foods, pour les loisirs, les étudiants bénéficient régulièrement de tarifs réduits sur les places de cinéma ou sur les entrées à la piscine…

De plus en plus de magasins ou de restaurants mettent en place des cartes de fidélités spéciales étudiants, bien conscient que la majeure partie du public est composé d’étudiants.

Amis étudiants, bon nombre d’endroits ne proposent pas de réductions sur les cartes étudiantes ou autres, mais sont spécialement adaptés pour vous. L’exemple le plus parlant est sans doute celui des bars. Beaucoup d’entre eux proposent des prix bas spécialement pour vous.

La carte d’identité étudiante internationale (ISIC : https://isic.fr/), délivrée par plusieurs établissements ou à activer directement sur internet en fournissant un certificat de scolarité, par permet de bénéficier de réductions dans plusieurs catégories : shopping, restos & bars, culture, loisirs, voyage etc.

Et les transports dans tout ça ?

Puisqu’il faut bien se rendre en cours, et que la voiture n’est pas toujours une bonne solution, les transports peuvent parfois être un casse-tête pour vous… Rassurez-vous, des solutions existent !

En effet, des tarifs spéciaux pour les étudiants sont mis en place pour le bus, le métro, ou même les vélos.

Amis parisiens, renseignez-vous sur la carte Imagine R qui vous donne droit à une réduction de 50% sur l’abonnement mensuel RATP. Habitants d’Amiens, pour 30€/mois vous avez le droit à 31 jours de bus illimités et à un vélo. Vous êtes Montpelliérains ? Pour vous, 35% de réduction sur le TAM grâce à votre carte étudiante.

Plus insolite, il existe un espace CAMPUS exclusivement réservé aux étudiants sur le site de covoiturage Buddycar. Vous pourrez donc vous mettre en relation avec des étudiants qui ont exactement les mêmes besoins que vous en termes de transports. Ne pas oublier également, l’incontournable du covoiturage, beaucoup utilisé par les étudiants, BlaBlaCar.

Les CROUS, indissociables des bons plans étudiants

Les CROUS proposent bon nombre de « Resto U » sur tout le territoire, ce qui permet aux universitaires de manger sainement et équilibré, le tout à prix réduit.

Chaque CROUS va également informer les étudiants sur les bons plans en termes de logement, de bourses ou encore de job étudiants qui permettront le financement de leurs études et les aideront dans leur vie de tous les jours (Voir les parties « les finances » et « le logement »).

Mais encore ?

Et pour les passionnés de musées alors ?! On ne le sait pas toujours mais un grand nombre de musées, de châteaux ou d’expositions permanentes sont gratuits pour les moins de 26 ans.

Un bel exemple et une belle initiative qui favorise, sans aucun doute, l’accès à la culture pour vous, public étudiant.

Les plus sportifs d’entre vous savent qu’une adhésion à un club de sport ou à une association n’est souvent pas donnée… Alors il est important de se renseigner car certains clubs ou certaines salles de sport peuvent proposer des tarifs préférentiels.

De plus, il existe de nombreux sites Internet qui listent, classent et vous proposent de nombreux bons plans.  Voici un exemple d’article rassemblant différents bons plans dans l’univers de la tech’ : https://www.techadvisor.fr/long-format/gadgets/bon-plan-etudiant-3794190/

Les bons plans étudiants peuvent varier d’une ville à une autre… Il vous faut vous renseigner sur leur existence, afin de profiter au maximum de toutes les opportunités. Tournez-vous vers vos universités, vos mairies, les collectivités locales qui pourront vous aiguiller sur ce qui est possible pour vous !

Pour trouver des informations / avoir des conseils en orientation

www.bachelorsbooking.fr

Plateforme de candidature pour simplifier les procédures de préinscription et profiter d'un coaching d'orientation.

www.cidj.com 

Réseau du Centre d'information Jeunesse, le CIDJ vous assure un aide dans le cadre de votre orientation.

www.meilleures-licences.com

Besoin d'une visibilité sur les licences et bachelors ? Faites votre choix parmi 568 formations reconnues parmi les meilleures et réparties en 53 spécialités.

www.meilleurs-masters.com

Choisissez la formation parfaite parmi 1086 Masters, MS & MBA répartis en 78 spécialités.

www.onisep.fr

Outil indispensable du collège aux études supérieures pour trouver des réponses en termes d'orientation.

Pour se financer / se faire aider financièrement

www.crous-paris.fr

Pour vous renseigner sur toutes les bourses proposées par le CROUS, rendez-vous sur le site www.crous-NOMDEVOTREACADEMIE.fr

www.edukys.com

Plateforme de crowdfunding dédiée aux prêts étudiants. Vous remplissez votre profil et vous attendez que de généreux donateurs vous aide dans votre démarche.

www.messervices.etudiant.gouv.fr

Pour obtenir votre bourse étudiante, remplissez votre DES (Dossier social étudiant) et ce, avant même l'obtention de votre Baccalauréat.

www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F986

Article récapitulatif du service public sur le prêt étudiant garanti par l'État.

Pour la vie de tous les jours (logement, santé, bons plans culture et loisirs)

www.actionlogement.fr/l-avance-loca-pass

Site web présentant le Loca Pass, initiative pour aider les étudiants à trouver un logement, grâce à l'accord d'une caution solidaire.

www.appartager.com

Site qui permet de trouver la colocation idéale parmi des milliers de chambres à louer en France.

www.canal-u.tv

Site de référence pour les ressources audiovisuelles de l’enseignement supérieur et de la recherche qui laisse accès à plus de 25 000 vidéos.

www.capcampus.com

Site généraliste sur l'actualité et les bons plans étudiants.

www.crous-paris.fr

Plateforme incontournable qui permet aux étudiants de trouver des solutions pour les bourses, les logements, la restauration. Site décliné en 28 versions, chacun correspondant à la ville dans laquelle vous étudiez.

www.etudiant.gouv.fr

Site du ministère de l'enseignement supérieur regroupant l'essentiel des informations sur comment se loger, se restaurer, bénéficier des aides financières. Comporte également une rubrique santé sur la sécurité sociale étudiante.

www.leboncoin.fr

Grand classique des annonces entre particuliers où figurent de nombreuses offres de logement.

www.leclubetudiant.com 

Plateforme proposant de bons plans et conseils sur la question du logement, de l'emploi étudiant et de l'orientation.

www.monamphi.com

Site de partage de cours entre étudiants qui attribue des bourses pour financer ses études, propose des bons plans, organise des jeux-concours et regroupe des petites annonces.

www.studapart.com

Plateforme de logement étudiant fonctionnant directement avec les universités et écoles partenaires.

www.web.monsieurstudent.fr

Site internet regroupant des offres réservées aux étudiants (concerts, festivals, spectacles, bons plans, etc.).

Pour étudier à l'étranger / partir à l'international

www.ef.fr/aya

Site proposant de partir un an/semestre à l'étranger pour parfaire l'apprentissage d'une langue étrangère.

www.etudionsaletranger.fr

Guide pratique pour tout savoir sur les études à l'étranger (stages, séjours linguistiques, bourses, etc.).

www.euroguidance-france.org

Portail européen qui répertorie les possibilités d'études dans chacun des pays du continent.

www.info.erasmusplus.fr

Site incontournable pour préparer son départ en Europe ou dans le monde entier. Il vous donnera les clés pour partir en toute sérénité.

Pour s'insérer professionnellement / pour trouver un emploi étudiant

www.cremedelacreme.io

Plateforme qui met en relation les entreprises avec les freelances pour des missions telles que de la rédaction, du marketing, de l'informatique, du design…

www.jemepropose.com

Plateforme de petites annonces pour proposer ses services ou trouver un emploi près de chez vous (baby sitting, gardes d'animaux, déménagement, coach sportif, bricolage…)

www.jobaviz.fr

Centrale du job étudiant mis en place par les différents CROUS.

www.jobetudiant.net

Permet de trouver son job étudiant selon trois critères : le type de job, le département et les mots-clés.

www.mission-locale.fr 

L'un des rôles de la Mission Locale est d'accompagner les jeunes dans leurs recherches d’emploi ou de formation à l’aide d’Internet.

www.monjobdete.com

Comme son nom l'indique, ce site propose des offres d'emplois étudiants estivaux.

www.pole-emploi.fr

L'incontournable pour chercher et trouver un emploi.

www.prostudent.fr

Job board exclusivement dédié aux emplois étudiants. Oubliez le CV, ici c'est le savoir être, votre présentation et vos actions qui priment.

www.side.co

Site qui permet d'effectuer des missions de plus ou moins longue durée dans de nombreux domaines. Seule condition : créer un statut d'auto-entrepreneur.

www.sourcea.fr

Site emploi à destination des bacheliers jusqu'à des bac +3.

www.studentjob.fr

Vous donne accès à des centaines d'annonces via des critères de distance, de type de contrat, de secteur d'activité ou bien encore de lieu de formation.

Pour lancer son entreprise

www.lautoentrepreneur.fr

Portail officiel des entrepreneurs qui vous permettra de créer votre statut, déclarer votre CA. Vous y trouverez également toutes les clés pour gérer au mieux votre nouveau statut.

www.lecoindesentrepreneurs.fr

Site qui donne des conseils et des astuces pour tout ce qui concerne la reprise, la création et la gestion d'entreprise.

www.caravanedesentrepreneurs.com

La Caravane, en réalisant le tour de France, forme et conseille les candidats repreneurs pour les aider dans la reprise d'entreprise ou de fonds de commerce.

www.salonmicroentreprises.com

Site du salon évènementiel dédié aux créateurs, dirigeants de start-up et de TPE.

www.bge.asso.fr

Site de l'association qui aide les entrepreneurs depuis la recherche d’une idée jusqu’aux deux ans de l’entreprise.

www.afecreation.fr

Site de l'Agence France Entrepreneur qui assiste la création d'entreprise.

www.auto-entrepreneur.fr

Besoin d'un conseil ? D'un avis ? D'une réponse ? Ce site balaie un large éventail des problématiques liés à la création de son entreprise.

www.maddyness.com

Site d'actualité des start-up et de l'innovation en France qui dispense conseils et bons plans.

www.portail-autoentrepreneur.fr

Lieu idéal si vous vous demandez comment devenir auto-entrepreneur, modifier votre statut et même cesser votre activité. Petit plus, vous avez la possibilité de vous faire suivre par un conseiller.

Pour maîtriser le numérique / se former à distance

www.begeek.fr

Site d'information sur l'actualité digitale et web.

www.c2i.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Contrôlez votre niveau de maîtrise de NTIC et obtenez la certification C2i.

www.cnam.fr

Site du Conservatoire National des Arts et Métiers qui propose un large éventail de formations à distance.

www.cned.fr

Le Centre national d'enseignement à distance propose un large éventail de formation en ligne et par correspondance.

www.cours-informatique-gratuit.fr

Que vous soyez débutants ou expérimentés, ce site vous permettra d'apprendre l'informatique grâce à des fiches pratiques et illustrés.

www.fied.fr

La Fédération Interuniversitaire de l’Enseignement à Distance est un organisme regroupant les universités et les Centres de Télé-Enseignement Universitaire proposant leur formation à distance.

www.fun-mooc.fr

Permet de se former à distance à travers des MOOCs (cours en ligne) sur de nombreux thèmes comme l'éducation, la finance, les sciences, la santé et l'informatique.

www.my-mooc.com

Plateforme de MOOCs en ligne relativement fournie dans le domaine de l'informatique et de la programmation.

www.presse-citron.net

Site de référence sur l'actualité du digital, des nouvelles technologies, du mobile et des réseaux sociaux.

www.usine-digitale.fr

Site pure player entièrement dédié aux problématiques rencontrées par les entreprises dans le cadre de leur transition ou innovation digitale.

Actualités

Publication le 26/01/2023 | MAJ le 26/01/2023

À partir de la mi-février 2023, les managers et les professionnels pourront s’inscrire à la formation intitulée « Leader de l’économie circulaire » proposée par l’ESCP Business School. Pour ce programme, l’école de commerce a travaillé en partenariat avec l’entreprise sociale Circul’R. L’objectif est d’aider les organisations à renforcer leurs compétences afin d’évoluer vers un business model alliant durabilité et productivité.

Publication le 26/01/2023 | MAJ le 26/01/2023

De nombreux bacheliers rêvent de poursuivre leurs études au sein d’une prestigieuse école de commerce. Mais pour cela, il faut passer par les fameux concours d’admission. Afin d’aider les jeunes à réussir ces concours, une équipe de professeurs agrégés a créé la « Prépa Autrement », une formation étalée sur 2 ans qui offre aux étudiants la possibilité de travailler sur leurs lacunes respectives et de perfectionner leurs atouts.

Publication le 25/01/2023 | MAJ le 25/01/2023

Depuis le 18 janvier 2023, les élèves de terminale et les étudiants désireux de changer de formation peuvent émettre leurs vœux. Cette phase de sélection est ouverte jusqu’au 9 mars et la date de clôture des dossiers est fixée au 6 avril. Il reste que beaucoup n’ont pas encore d’idée claire et maîtrisent mal le fonctionnement de la plateforme, ce qui génère beaucoup de stress.